Jules Lebœuf de Valdahon

(1770-1847)


Issu d'une famille de Pontarlier anoblie à la fin du XVIle siècle, Jules César Hilaire, élève à Pontarlier, prend fait et cause pour le Roi et combat dans I'Armée des princes pendant la Révolution. Ses biens, confisqués et vendus, le contraignent à s'exiler en Suisse. D'après ses biographes, il aurait commencé à peindre durant cet exil.

 

En 1797 il épouse Anne-Julie de Müller, originaire de Bern. De cette union naissent deux fils, dont l'ainé, Jules César Auguste, sera également peintre. En 1802 Jules César Hilaire regagne la France et rentre en possession de son hôtel dolois ou il résidera en partie sous la Restauration. II acquiert une maison à Moneteau dans l'Yonne où il s'etablit à partir de 1830. Il y mourra le 17 décembre 1847 à l'âge de 75 ans. Jules César Hilaire de Valdahon a pratiqué le portrait, la peinture de genre et les sujets religieux. On ne sait qui l'a guidé dans sa formation initiale mais il a certainement étudié l'école des Carrache comme en témoigne sa touche fluide et parfois vaporeuse et ses visages feminins d'un ovale parfait. Sa famille proche a été le modèle favori de plusieurs portraits. Attiré aussi par l'autoportrait, Valdahon commet le premier en 1819 (non localisé) puis le secondJules César Hilaire Lebœuf de Valdahon, autoportrait, 1836 en 1836, à l'âge de 64 ans, et l'expose au Salon la même année. Tenant les attributs de Ia peinture, I'homme pose en habit de chasse avec un port de tête élégant qui dénote son statut social. Son dernier autoportraitJules César Hilaire Lebœuf de Valdahon, autoportrait, 1847 connu le représente, un an avant sa mort, dans sa condition de peintre. Son visage âgé exprime une certaine désillusion. La touche est cependant encore ferme et le visage analysé dénote un modèle vigoureux.

Sylvie de Vesvrotte,
in : Éclectique XIXe, les beaux-arts à Dole, 1820-1880, 2014.





• Remerciements à Samuel Monier, coordinateur des expositions temporaires et chargé des collections au musée des beaux-arts de Dole, pour ses conseils avisés et la mise à notre disposition de plusieurs catalogues qui nous ont permis d'enrichir très sensiblement cette entrée.

Jules Lebœuf de Valdahon, Vanité
Jules Lebœuf de Valdahon (1770-1847), Vanité (détail), musée des beaux-arts de Dole.