Charles-Louis Saligo

(1804-?)


Charles Louis Saligo, artiste peintre, est né à Grammont en Haute-Saône, en 1804. Il fut l’élève de Antoine-Jean Gros (1771-1835), peintre français néoclassicique ou préromantique et du peintre belge Van Huffel (1769-1844). Il travailla à Paris et exposa au Salon entre 1827 et 1842. Il a peint essentiellement des portraits et des sujets académiques. Le musée d’Amsterdam conserve son autoportrait.


• Peintre d’histoire et de portraits, 14 rue St.-Dominique-St.Germain, né à Grammont (Flandre orientale) en 1804, élève de M. Gros. Ses principaux ouvrages, exposés au Musée Royal, sont : En 1827, La dame du Lac, 5 p. 6 po. En 1831, Faust au moment de s’empoisonner, est frappé par le son des cloches de Pâques, Le champ du repos des braves morts à l’attaque du Louvre ; Briséis renvoyée : ce tableau a valu à l’auteur le Ier prix de peinture au salon de Bruxelles, en 1827. Cet artiste a peint en outre : Une étude d’un jeune espagnol (acquis par le roi des Pays-Bas) ; Une Sainte-Famille (Hôtel-de-Ville de Grammont) ; Plusieurs portraits en pieds, tels que ceux de Mgre. L’évêque Gallot de Baumont, Devillequier, De Cambrai, de Pont-Carré, de Pontois, etc.

In : Dictionnaire des artistes de l’école française au XIX°siècle de Charles Gabet, 1834.