Bibliographie

Art en Franche-Comté

– Abbé Paul Brune, Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art de Franche-comté, Paris, 1912.

– Émile Fourquet, Les Hommes célèbres et les personnalités marquantes de Franche-Comté. Du IVe siècle à nos jours, Besançon, 1929.

– Alfred Dantès, La Franche-Comté littéraire, scientifique, artistique. Recueil de notices sur les hommes les plus remarquables du Jura, du Doubs et de la Haute-Saône, Paris, 1879.

– Jacques Rittaud-Hutinet & Chantal Leclercq, Encyclopédie des arts en Franche-Comté, Châtillon-sur-Chalaronne, 2004.

Généralités

– Émile Bellier et Louis Auvray, Dictionnaire général des artistes de l'école française depuis l'origine des arts du dessin jusqu'à nos jours, Paris, 1882-1885.

– François-René de Chateaubriand, Lettre sur le paysage en peinture, [1795, publiée pour la première fois en 1830 ds. Œuvres complètes, t. XXII, Paris, Ladvocat], La Rochelle, Rumeur des âges, 1993.

Charles Frédéric Abram

– Jean-Paul Teytaud, Charles Frédéric Abram et ses enfants Charles Auguste et Juliette, artistes franc-comtois Belfort, musée des Beaux-Arts, 2012.

Jean-Denis Attiret

– Jean-Denis Attiret, A Particular Account of the Emperor of China’s Gardens Near Pekin (translation, Sir Harry Beaumont), London, 1982.

– H. Bernard, Le frère Attiret au service de K'ien-long (biographie de Amiot), Shanghai, 1943.

– H. Walravens, China illustrata, Wolfenbüttel, 1987

– B. Gaulard, C. Scheck, Jean-Denis Attiret, un Dolois du xviiie siècle à la cour de l'empereur de Chine, catalogue d'exposition, Musée des beaux-arts de Dole, 2004.

– An Huo, Le peintre de Qianlong, BoD, 2016, avec la caution scientifique de l'Institut Ricci, Centre d'études chinoises, Paris.

Simon Bussy

– Philippe Loisel, Simon Bussy, l'esprit du trait: du zoo à la gentry, Éditions Somogy, 1996.

– François Fosca, Simon Bussy, NRF Collection Peintres nouveaux, 1930.

Jean-François Carteaux

– « Jean-François Carteaux », dans : Charles Mullié, Biographie des célébrités militaires des armées de terre et de mer de 1789 à 1850, 1852.

Jean Challié

« Jean Challié, 1880 - 1943 », Laurence Buffet-Challié, éditions Aréopage 2004.

Joseph Marcellin Combette

– Hubert Cartier, J.M. Combette, un peintre jurassien du XVIIIe siècle , Le Jura français, n° 154, avril-juin 1977, p. 21-22.

– Catalogue d'exposition, Joseph-Marcellin Combette: (Nozeroy, 1770-Poligny, 1840), portraitiste et peintre d''histoire de Louis XVI à Louis-Philippe. [ Musée des beaux-arts de Lons-le-Saunier, du 27 juin au 12 octobre 2009, Musée Sarret de Grozon, Arbois, du 1er juillet au 31 aoüt 2009], 2009 (Textes de Louise Boisson et de Sylvie de Vesvrotte).

– Louise Boisson, Joseph-Marcellin Combette aux musées d’Arbois et de Lons-le-Saunier : les dessous d’une exposition, Revue du Patrimoine d’Arbois et son canton, année 2009/2010, p. 32-34.

– Sylvie de Vesvrotte, A l’occasion d’une exposition : enquête sur Joseph-Marcellin Combette, Revue du Patrimoine d’Arbois et son canton, année 2009/2010, p. 35-39.

Gustave Courbet

– David Bosc, La claire fontaine, Lagrasse, Verdier, 2013. (récit sur la période finale).

– Collectif, Controverse sur Courbet et l’utilité sociale de l’art, textes de P.-J. Proudhon et d’Émile Zola, notes et postface par Ch. Salaün, Paris, Éd. des Mille et une nuits, 2011. (ISBN 9782755505917).

– T. J. Clark, Une image du peuple. Gustave Courbet et la révolution de 1848 (1973), trad. française, Dijon, Les presses du réel, 2007.

– Michèle Haddad, Gustave Courbet : peinture et histoire, Sainte-Croix Pontarlier, Presse du Belvédère, 2007.

– Ségolène Le Men, Courbet, Paris, Citadelles et Mazenod, 2007. (ISBN 9782850882470)

– Thomas Schlesser, Réceptions de Courbet. Fantasmes réalistes et paradoxes de la démocratie (1848–1871), Dijon, Les Presses du réel, 2007.

– Thomas Schlesser, Bertrand Tillier, Courbet face à la caricature : le chahut par l’image, Paris, Kimé, 2007.

– Bernard Teyssèdre, Le Roman de l’Origine, Paris, Gallimard, coll. L’infini, 1996, 2e édition, 2007.

– Fabrice Masanès, Gustave Courbet le dernier des romantiques, Paris, Taschen, 2006.

– Dominique Massonnaud, Le Nu moderne au salon (1799-1853), Revue de presse, Grenoble, Ellug, «Archives critiques», 2005.

– Fabrice Masanès, Gustave Courbet. Biographie, Seguier, 2005.

– Michel Ragon, Gustave Courbet : Peintre de la liberté, Fayard, 2004. (ISBN 978-2213615004)

– Dominique Massonnaud, Courbet Scandale. Mythes de la rupture et modernité, Paris, L’Harmattan, coll. Ouverture philosophique, 2003.

– Jules-Antoine Castagnary, Gustave Courbet, Rezé, Éditions Séquences, 2000. E xtrait : notes et présentation de Bertrand Tillier [archive].

– Pierre Georgel, Courbet. Le poème de la nature, Paris, Gallimard, RMN, 1995.

– Michael Fried, Le réalisme de Courbet, trad. française, Paris, Gallimard, 1993.

– Robert Fernier, La vie et l’œuvre de Gustave Courbet, Catalogue raisonné, Lausanne et Paris, la Bibliothèque des arts, 2 volumes, 1977-1978.

– Louis Aragon, L’Exemple de Courbet, Paris, Cercle d’art, 1952.

– Charles Léger, Courbet, Paris, Éditions G. Crès et cie., c1929.

– Théodore Duret, Courbet [archive], Paris, Bernheim-Jeune et Cie, 1928.

– Georges Riat, Gustave Courbet, peintre, Paris, H. Floury, 1906.

– Jules-Antoine Castagnary, Gustave Courbet et la colonne Vendôme : plaidoyer pour un ami mort, Paris, E. Dentu, 1883.

Jacques Courtois

– Filippo Baldinucci, Notizie de' professori del disegno da Cimabue in qua, 6 vol., Florence, 1681-1728, vol. VI, p. 417-426.

– Edward Holt, The Jesuit Battle-Painter:Jacques Courtois (le Bourguignon), in Apollo, no. 85, mars 1969, p. 212-223.

– Nathalie Lallemand-Buyssens, Jacques Courtois (1621-1676) n'était pas qu'un peintre de batailles, in Recherches en Histoire de l'Art, no. 6, 2007, p. 49-59.

– Nathalie Lallemand-Buyssens, Jacques Courtois et Salvator Rosa, in Salvator Rosa e il suo tempo, 1615-1673, Rome, 2010, p. 357-371.

– Nathalie Lallemand-Buyssens, Rome ou les deux vies de Jacques Courtois, in Bulletin de l'Association des Historiens de l'Art italien, no. 17, 2011, p. 99-105.

– Leone Pascoli, Vite de' pittori, scultori ed architetti moderni, 2 vol., Rome, 1730-1736, vol. I, p. 63-87.

– Francesco Alberto Salvagnini, I pittori Borgognoni (Courtois) e la loro casa in piazza di Spagna, Rome, éd. Fratelli Palombi, 1937.

– Jean-Marie Thiébaud, Officiers seigneuriaux et anciennes familles de Franche-Comté, 1981, tome 1er, p. 284-285

– Marco Horak, A Piacenza una tela del "Borgognone" il maggior interprete di scene di battaglia, in L'Urtiga - Quaderni di cultura piacentina, anno 2013, n. 3.

– Blondeau, L'œuvre de Jacques Courtois, dit le Bourguignon des Batailles, p. 114-156, Réunion des sociétés savantes des départements à la Sorbonne. Section des beaux-arts, Ministère de l'instruction, 1914

Jean-Léon Gérôme

La Vie et l’œuvre de Jean-Léon Gérôme, Gerald Ackerman, ACR Édition, collection « Les orientalistes », 2000 (ISBN 9782867701375).

Jean-Léon Gérôme - Monographie révisée- Catalogue raisonné mis à jour, Gerald Ackerman, ACR Éditions, 1986, 1992, 2000 (ISBN 2867701376).

Jean-Léon Gérôme, 1824-1904 : peintre, sculpteur et graveur, ses œuvres conservées dans les collections françaises publiques et privées, Gilles Cugnier, Gerald Ackerman, catalogue exposition, Musée Georges-Garret, Vesoul, 1981.

Jean-Léon Gérôme (1824-1904), l'histoire en spectacle, Laurence des Cars, Dominique de Font-Réaulx, Edouard Papet, Éditions Musée d'Orsay et Skira-Flammarion , 2010, (ISBN 9782081241862).

Gérôme, peintre de 1001 histoires , Le Petit Léonard, no 153, Éditions Faton, décembre 2010 (ISSN 1280-9063).

Jean-Léon Gérôme, l'histoire en spectacle , Dossier de l'art no 6, éditions Faton, 2010.

Émile Isenbart

– Fanny Calley, « Émile Isenbart, fragments de paysages francs-comtois et d’ailleurs », 2015, éditions du Belvédère.

Donat Nonnotte

– « Notice sur M. Donat Nonotte », dans : Jean-Baptiste Haillet de Couronne, Précis analytique des travaux de l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen, vol. 5, p. 310, 1852.

Jean-Pierre Péquignot

– Émilie Beck Saiello [avec la collaboration de Philippe Bordes et de Rosanna Cioffi] ; [introduction par Étienne Breton], Jean-Pierre Péquignot : Baume-les-Dames 1765 - Naples 1807, 2005, Editions Artema.

François Perrier

– Eric Schleier, Quelques tableaux inconnus de François Perrier à Rome, Revue de l’art, no 18,‎ 1972, p. 39-46.

– Gilles Chomer, Les Perrier à Lyon : nouvelles données, dans Simon Vouet (Actes du colloque international, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 5-7 février 1991), Paris, La Documentation française, 1992, p. 509-529

– Jacques Thuillier, Les dernières années de François Perrier (1646–1649), Revue de l’art, no 99,‎ 1993, p. 9-28 (lire en ligne [archive]).

– Dominique Brême, François Perrier, le plus romain des peintres classiques, L'Estampille-L'Objet d'Art, no 310,‎ 1997, p. 33-39.

– Alvin L. Clark, Jr, François Perrier. Reflections on the earlier Works from Lanfranco to Vouet/ Les Premières Œuvres, de Lanfranco à Vouet, Paris, galerie Eric Coatalem, 2001.

– Sylvain Laveissière, L’Antique selon François Perrier. Les Segmenta nobilium signorum et leurs modèles, dans Poussin et la construction de l’antique, actes du colloque, Rome, Académie de France, 2009), Paris, Somogy, 2011, p. 49-57.

Auguste Pointelin

– Arsène Alexandre, Auguste Pointelin, catalogue d’exposition de la galerie des Artistes modernes, Paris, 1899.

– Arsène Alexandre, ed., Auguste Pointelin et la critique, Paris, 1920.

– Raymond Bouyer, Auguste Pointelin, La Chronique des arts et de la curiosité, 11 mars 1899, p. 86-88.

– Victor Champier, L’Année artistique [archive], Paris, A. Quantin, 1878, p. 126-127.

– Anne Dary, commissaire d’exposition, Auguste Emmanuel Pointelin, catalogue d'exposition, Dole, musée des Beaux-Arts, 1993.

– Maurice du Seigneur, L’Art et les artistes au Salon de 1880, Paris, Paul Ollendorf, 1880, p. 95-96 et 129.

– J. Etiévant, Une Visite au maître A. Pointelin à Mont-sous-Vaudrey, Arbois, Imprimerie C. Mervant, 1924.

– Félix Fénéon, Exposition nationale des Beaux-Arts au Palais de l’Industrie, La Libre Revue, 1er octobre 1883, p. 18-19.

– Jules de Gaultier, Le lyrisme intérieur et la peinture : M. Auguste Pointelin [archive], Mercure de France, 1er septembre 1912, p. 54-72.

– Marguerite Henri-Rosier, Pointelin, peintre jurassien: extraits de la conférence donnée au Salon des Artistes français, Beaux-Arts, 4 septembre 1936, p. 4 et 11 et septembre 1936, p. 4.

– Armelle Jacquinot, Auguste Emmanuel Pointelin, catalogue d'exposition, Dole, Musée des Beaux-Arts [archive], 1993, p. 7-43.

– Armelle Jacquinot, Souvenirs du paysage", Auguste Pointelin (1839-1933), les dessins, Saint-Claude, musée de l'Abbaye-Donations Guy Bardonne-René Genis, 2010, p. 6-8.

– Félix Jeantet, Poèmes à Auguste Pointelin, Lons-le-Saunier, L. Declume, 1919.

– Georges Lafenestre, Le Livre d’or du Salon, Paris, Librairie des bibliophiles, 1881, p. 12-13.

– Remi et Laurence Machard, Le Mystère Pointelin, catalogue d’exposition, Courlans, antiquités Rouget de Lisle, 2009.

– Marie-R. Michaud-Lapeyre, Un grand artiste franc-comtois : Les fusains psychiques de Pointelin, Revue des provinces de France, 1928, n. 6, p. 342-348.

– Octave Mirbeau, Le Salon, La France, 29 mai 1885 et 31 mai 1886, n.p.

– Robert de Montesquiou-Fezensac, Les Hortensias bleus, 1906, p. 194-196.

– Frédéric Paulhan, L’Esthétique du paysage, Paris, Alcan, 1931, p. 159-163.

– Paule Pendeleur-Delanoy, Le peintre Auguste POINTELIN (1839-1933). Sa vie et son œuvre, Mémoires de la Société d'émulation du Doubs, nouvelle série, No 32, 1990, p. 139-147.

– Auguste Emmanuel Pointelin, Pasteur et les artistes, Franche-Comté et Monts Jura, n. 41 (numéro spécial: le centenaire de Pasteur), novembre 1922, p. 70-74.

– Auguste Emmanuel Pointelin, Credo spiritualiste déduit de la science, Lons-le-Saunier, Imprimerie moderne, 1912.

– Auguste Emmanuel Pointelin, Art et spiritualisme, Paris, La pensée française, 1925.

– Auguste Emmanuel Pointelin, La vie dans l’univers", L’Art, janvier-février 1931, n. 6, p. 216-217.

– Edmond Potier, Les Salons de 1892 [archive], Gazette des Beaux-Arts, 1er juin 1892, p. 445-446.

– Valérie Pugin, Auguste Pointelin (1839-1933), les dessins, Saint-Claude, musée de l'Abbaye-Donations Guy Bardonne-René Genis, 2010.

– Karl Robert, Traité pratique de la peinture à l’huile: le paysage, Paris, maison Berville, 1891, p. 167.

– Claude Roger-Marx, Auguste Pointelin, La Nouvelle Revue française, n. 237, 1er juin 1933, p. 993-994.

– Auguste Rose, En souvenir du maître Auguste Pointelin, Franche-Comté et Monts Jura, n. 218, septembre 1937, p. 146-147.

– Musée Sarret de Grozon, Clarté crépusculaire, 2013, catalogue de l'expo. Arbois & Mont-sous-Vaudrey.

– Charles Saunier, Auguste Pointelin, La Revue blanche, 15 mars 1899, p. 458-459.

– Emmanuel Templeux, Les fusains polychromes de Pointelin, Le Pays comtois, n. 8, 20 janvier 1933, p. 219-221.

– Emmanuel Templeux, Une visite à Pointelin, Franche-Comté et Monts Jura, n. 173, décembre 1933, p. 193-195.

Alice Rahon

Alice Rahon. Magia de la mirada, Lourdes Andrade, Conalcuta, Círculo de Arte, México, 1998.

Scandaleusement d'elles. Trente quatre femmes surréalistes, Georgiana Colvile, Jean-Michel Place, Paris, 1999, pages 255 à 265..

Alice Rahon au pays des merveilles, Georgiana Colvile, in Mélusine no 19, Lausanne, 1999, page 177.

Alice Rahon : poems of light and shadow. Painting in free verse, Nancy Deffebach, in Oonthebus no 8 & 9, Los Angeles, Bombshelter Press, 1991, p. 173-196.

Émile Schuffenecker

– René Porro, Claude-Émile Schuffenecker, 1851-1934, Art Conseil, 1992.

– Jill-Elyse Grossvogel, Claude-Émile Schuffenecker : catalogue raisonné, A. Wofsy fine arts, San Francisco, 2000.

– Marie-Madeleine Aubrun, En marge de l'école de Pont-Aven : Émile Schuffenecker (1851-1934) , ArMen, Douarnenez, Éditions du Chasse-Marée, no 57,‎ février 1994, p. 66-75.

Gustave Courtois, Orpheo
Gustave Courtois (1852-1923), Orpheo (détail), musée des Beaux-Arts de Pontarlier.