Léon Leblanc
art, artiste, peintre, peinture, Franche-Comté

Léon Leblanc

Besançon, 1828 - Besançon, 1900


Artiste peintre, né à Besançon en 1828, mort en 1900, s'adonna exclusivement à la peinture des natures mortes, genre dans lequel il excellait.


L'année même de sa mort, sur l'initiative d'un de ses élèves, Charles Munier, peintre de talent mort prématurément peu d'années après, une exposition des œuvres de Leblanc, comprenant une centaine de toiles, fut organisée à Besançon. Dans la salle où elles étaient exposées, les peintres et de nombreuses notabilités de Besançon attendaient le vieil artiste qui à son arrivée fut l'objet des témoignages de la plus vive sympathie. Un critique écrivait, à l'occasion de cette exposition : « M. Leblanc peint-il des fruits ? Les pêches ont un velouté savoureux, des prunes, poudrederizées d'une façon impalpable, ont la même fraîcheur que si elles pendaient à l'arbre. Les fleurs, roses trémières, giroflées, pivoines, anémones, chrysanthèmes, prennent vie sur la toile, n'avant rien perdu de leur éclat, de leur beauté. Voici un plantureux jambon entamé dans le vif de ses chairs roses; on en mangerait; à côté, le gruyère et la tête de moine semblent inviter les connaisseurs à apprécier la qualité de leur pâte. Plus loin la marée s'affale sur sa bourriche éventrée; ailleurs, l'œuf au beurre noir grésille dans la poêle. Partout c'est l'étude de la réalité poussée jusqu'à produire l'illusion mais toujours agrémentée d'une note originale, pittoresque, gracieuse. Même dans les sujets les plus modestes, le goût et le sentiment esthétiques ne perdent jamais leurs droits ».

Léon Leblanc a laissé une fille mariée au docteur Charles Colard, maire d'Ornans et conseiller général de ce canton.



In : Les Hommes célèbres et les personnalités marquantes de Franche-Comté.
Du IVe siècle à nos jours

Émile Fourquet, 1929.