Robert Fernier

(1895 - 1977)


Robert Fernier (26 juillet 1895 - 27 mai 1977) est un artiste-peintre français, fondateur du Musée Courbet à Ornans.


• Robert Fernier est né dans un milieu d'hôteliers modestes, d'origine paysanne. Son père est des Usiers, sa mère du Pays Sauget. Son grand-père est le cousin issu de germain du célèbre peintre Gustave Courbet. Après des études au Collège, il décide de devenir peintre et s'inscrit à l'École des beaux-arts de Paris, dans l'atelier de Fernand Cormon. À dix-neuf ans, il est mobilisé et fait une guerre glorieuse dans un bataillon de chasseurs à pieds.

Peintre de la Franche-Comté, cela lui vaudra entre les deux guerres, le qualificatif de « peintre de la neige ». Il glanera les récompenses et une médaille d'or à l'Exposition internationale de 1937. Après une vie consacrée à évoquer le paysage et les mœurs de son petit pays jurassien, il subira à partir de 1949 l'attrait de l'Orient. Après un séjour au Maroc, il ira successivement en Algérie, puis à Madagascar (où il séjournera longtemps, de 1952 à 1958), dans l'archipel des Comores, à La Réunion et enfin en Polynésie, où il vécut de 1962 à 1965.

Rentré en France, après avoir fixé les paysages et les mœurs disparaissantes des peuples d'Afrique et d'Océanie, il se consacra de nouveau à la nature jurassienne, ébloui désormais des couleurs vives tropiques. Il partageait sa vie entre Paris, où son second métier d'écrivain d'art le retenait et son château de Goux-les-Usiers, où il peignait.

À partir de 1969, sa santé s'altère et sa vue diminue au point qu'il ne peut plus peindre. Il consacre alors les dernières années de sa vie à l'établissement du Catalogue raisonné de l'Œuvre de son cousin Gustave Courbet. Il présida depuis 1938 la Société des Amis de Gustave Courbet et c'est à ses efforts que l'on doit la création du Musée Courbet dans sa maison natale d'Ornans.

Robert Fernier reçut le grade d'Officier de la Légion d'honneur.

Il s'éteint auprès des siens, dans son château de Goux-les-Usiers, le 27 mai 1977.

Infatigable organisateur, il fut sa vie durant un animateur artistique, défendant ses contemporains et sauvegardant les œuvres du passé comtois. Il créa plusieurs Salons, dont celui des Annonciades, qui depuis 1924, se poursuit chaque année à Pontarlier et fut un temps, la première manifestation artistique dans le centre-est de la France. Il exposa sa vie durant, en province et à Paris, mais plus souvent en Franche-Comté et en Suisse, ainsi que dans les pays qu'il parcourut.

Il laisse environ 4 000 œuvres peintes et dessinées, créées pendant un demi-siècle, conservées dans de nombreux musées en France, Suisse, Belgique, États-Unis et dans les collections privées des pays qu'il visita ; une œuvre d'écrivain importante, consacrée à l'Art et à la peinture des mœurs de son petit pays ; et il reste par son témoignage pictural, un observateur attentif d'une époque dont il vécut les mutations, en France et dans les pays d'outre-mer.


Ses principales œuvres sont :


L'Enterrement d'hiver dans le Haut-Doubs (1927), actuelle-ment au musée de Philadelphie.

La Nativité, (1927)

L'Adoration des bergers, en 1928

Les Skieurs (1931)

La Foire de Pontarlier (1932)

La Bénédiction de la charrue

La Bénédiction des campènes, à l'exposition internationale de 1937, pavillon des Gaudes.

In : https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Fernier

Robert Fernier
Robert Fernier, Entre-les Fourgs, musée municipal de Pontarlier.
Chronologie de Robert Fernier :
– 1895 Naissance à Pontarlier le 26 juillet / Etudes au Collège de Pontarlier
– 1911 Révélation de la peinture lors d’un séjour à Bâle
– 1914 Inscription à l’École Nationale Supérieurs des Beaux-Arts de Paris (Atelier Cormon) / Mobilisation en décembre et participation aux batailles de la Grande Guerre
– 1919 Démobilisation (Médaille militaire et Croix de guerre) et retour à l’Atelier Cormon
– 1923 Première exposition à Paris
– 1924 Création du Salon des Annonciades à Pontarlier
– 1928 Création des Editions de la Gentiane Bleue
– 1930 Exposition aux Annonciades de ses élèves suisses (« École de Ste Croix »)
– 1933 Première exposition à l’étranger (La Chaux-de- Fonds)
– 1936 Chevalier de la Légion d’Honneur
– 1937 Médaille d’Or à l’Exposition Internationale de Paris / Illustration de « La Vallée sans Printemps » de Romain Roussel
– 1938 Création de la « Société des amis de Gustave Courbet »
– 1943 Publication d’une biographie et d’une exposition Gustave Courtois, son maître
– 1949 Premier séjour à Casablanca (Maroc)
– 1950 Exposition Courbet à La Tour-de- Peilz, puis deuxième séjour au Maroc. Publication de la biographie du Dr Grenier
– 1952 Séjour à Madagascar et dans l’Océan Indien
– 1956 Séjour aux Comores
– 1958 Deuxième séjour à Madagascar et dans l’Océan Indien
– 1962 Premier séjour à Tahiti et aux Marquises
– 1965 Deuxième séjour à Tahiti et Moorea
– 1971 Création du Musée Courbet à Ornans
– 1976 Publication du Catalogue raisonné de l’œuvre de Gustave Courbet
– 1977 Mort le 27 mai à Goux-les-Usiers où il est enterré / Inauguration du Musée de Pontarlier pour lequel il avait œuvré

Avec l'aimable autorisation de l'Association Robert Fernier